Imperial Cleaning

Ce fut la totale. Maitresse me fis relevé et regarda les autres hommes et demanda si d'autre serait intéresser.

Travesti par Maîtresse... (Part. 2)

Travesti par Maîtresse... (Part. 2)

Sous les ordres de Madame et Maitresse je devais faire des rencontres. Ça n'a pas pris de temps qu'un homme m'aborda et me demande L'homme ne bougea pas et Maitresse me dis de séduire l'homme et faire tout ce qu'il demandera, et même qu'elle en dictera en plus.

Alors l'homme plus à l'aise me demanda de me mettre à genoux devant lui et sorti son sexe Ça pinça et je lâchai un petit crie. Pour la première fois je vivais une situation qui m'a toujours fais rêver mais j'étais là. Alors je me mis à genoux devant l'homme, il sortit son sexe, de bonne grosseur, mis un condom, il bandait dur et je me mis à le sucer avec vigueur.

Il a jouis très rapidement. Mais ce que je n'avais pas remarqué c'est que d'autres hommes s'étaient rassemblés près de nous.

Maitresse embrassait la dame et se caressait mais les hommes me regardaient attentivement. Maitresse me fis relevé et regarda les autres hommes et demanda si d'autre serait intéresser. Ils ont tous approchés. Ce fut la totale. Alors Maitresse et Madame m'ont attaché les mains dans le dos, les jambes avec plusieurs foulards par-dessus la robe. Envelopper le visage de trois foulards des moins jolies et je comprendrai par la suite.

Elles m'ont couchée sur une table et là les hommes sont venu près de moi, Madame et Maitresse les ont masturbés et ils ont éjaculée sur mon visage recouvert de foulards c'est pour ça les foulards de moins grande valeur. Maitresse et la dame se sont mises en retrait.

J'ai dû me promener sous les ordres de Maitresse dans les allés du parc, elle me surveillait discrètement. Je faisais très féminine en robe longue, la soirée était belle. Mais ce parc était surtout fréquenté par des hommes à la recherche de sensation, ce que je ne savais pas.

Sous les ordres de Madame et Maitresse je devais faire des rencontres. Ça n'a pas pris de temps qu'un homme m'aborda et me demande L'homme ne bougea pas et Maitresse me dis de séduire l'homme et faire tout ce qu'il demandera, et même qu'elle en dictera en plus.

Alors l'homme plus à l'aise me demanda de me mettre à genoux devant lui et sorti son sexe Ça pinça et je lâchai un petit crie. Pour la première fois je vivais une situation qui m'a toujours fais rêver mais j'étais là. Alors je me mis à genoux devant l'homme, il sortit son sexe, de bonne grosseur, mis un condom, il bandait dur et je me mis à le sucer avec vigueur. Il a jouis très rapidement. Mais ce que je n'avais pas remarqué c'est que d'autres hommes s'étaient rassemblés près de nous.

Maitresse embrassait la dame et se caressait mais les hommes me regardaient attentivement. Maitresse me fis relevé et regarda les autres hommes et demanda si d'autre serait intéresser. Ils ont tous approchés. Je ne devais pas voir ou nous nous dirigions. Pendant le trajet j'avais des mains qui se baladaient sur mes jambes gainés de nylon, mes foulards sur le visage, mon sexe bien emprisonné dans le satin de ma petite culotte.

L'auto s'arrêta, nous sommes descendu de voiture mais sommes demeuré à l'extérieur. J'étais un peu inquiète et paniquée d'être à l'extérieur, sans rien voir et presque rien entendre avec les foulards qui frottaient sur mes oreilles où l'on pouvait être. J'entendis Maitresse dire à la dame de m'enlever mon pantalon et ma blouse de satin, de garder mes foulards, lingerie et talons hauts. Alors là je voulais fondre de peur et honte. Presque nu, à l'extérieur ne sachant pas où je suis. On me passa par-dessus la tête une robe longue, de ce que je sentais en satin, très longue et vaporeuse.

Là on me tira par la laisse, j'avais de la difficulté à marcher. Ne rien voir, en talon haut et robe longue. Mais la sensation de sentir la robe sur mes fesses, mes jambes de nylon, et mes foulards qui flottaient au vent, j'étais excitée au maximum. On m'enleva le foulard qui me couvrait le visage et le bandeau. On m'attacha des foulards à chaque poignet et cheville qui volaient également au vent.

J'avais encore celui sur mes épaules, au cou sous mon collier et celui sur ma tête mais cette fois noué sous le menton. Là je m'aperçu que nous étions dans un parc publique. Maitresse et la dame se sont mises en retrait.

Travesti par Maîtresse... (Part. 2)

Share this: